Bandai Namco publie son rapport financier pour les six premiers mois de l’année fiscale 2017/2018.

Du 1er avril au 30 septembre, l’éditeur enregistre un chiffre d’affaires de 308.8 milliards de Yens (environ 2.3 milliards d’Euros) contre 294.5 milliards de Yens (environ 2.2 milliards d’Euros) l’an passé sur le même exercice. Le bénéfice net atteint les 28.1 milliards de Yens (environ 212.8 millions d’Euros), en baisse par rapport au 30.1 milliards de Yens (environ 228 millions d’Euros) engrangés l’année précédente sur la même période.

Le chiffre d’affaires de la branche « Network Entertainment » qui regroupe les jeux vidéo est de 190.6 milliards de Yens (environ 1.4 milliards d’Euros) suivi par la section « Toys and Hobby » avec un CA de 98.1 milliards de Yens (environ 743.1 millions d’Euros).

Au niveau des licences, Dragon Ball passe en 1ère place avec un chiffres d’affaires avec 43.1 milliards de Yens (environ 326.5 millions d’Euros) suivi par Mobile Suit Gundam pour 32.7 milliards de Yens (environ 247.7 millions d’Euros) et One Piece avec 14.4 milliards de Yens (environ 109 millions d’Euros).

La compagnie en vendu plus de 11 millions de jeux dans le monde au cours de ce premier semestre dont 1.4 millions au Japon, 3.75 millions en Amérique du Nord et 5.86 millions en Europe.

Pour cette année fiscale, Bandai Namco table sur un chiffre d’affaires de 620 milliards de Yens (environ 4.6 milliards d’Euros) et un bénéfice net de 40 milliards de Yens (environ 303 millions d’Euros).

Laisser un commentaire